Voyages

Tour de Bretagne

Photos du voyage

Avant le départ

Nous prévoyons notre voyage de 12 jours afin de partir sécurisés et en confiance avec notre matériel. Nous étudions les étapes du voyage, les différents campings possibles sur notre route en privilégiant les camping municipaux, ainsi que les jours où nous dormirons à la belle étoile, en camping sauvage. Nous partons avec l’idée de dormir une fois dans un champ et une autre nuit dans un jardin avec l’accord des propriétaires. Ceci nous permet de dormir sur un terrain gratuit. Nous avons été enchantés par la générosité et la bienveillance du couple qui nous a prêté son terrain pour dormir.

C’est parti pour l’aventure !

C’est ainsi que nous, quatre Montreuillois, plus précisément Tim, Basile, Elisa et Anaïs, partons un matin en vélo, direction gare Montparnasse. Nous arrivons en TER avec nos vélos, à Granville, dans la matinée. Nous avons à parcourir environ 97 kilomètres avant d’arriver au Mont Saint Michel. Mais arrivés au Mont Saint Michel, pas question de repartir tout de suite ! Puisque l’équipe est fatiguée, nous décidons de rester dans un camping près du Mont Saint Michel afin de pouvoir visiter le site avant de reprendre la route. Nous sommes finalement restés deux jours et deux nuits dans ce camping touristique. Ce fut un grand plaisir, un excellent souvenir !

L’itinéraire du groupe a été programmé en fonction des voies vertes ou pistes pour vélo. En effet, toute la France dispose de pistes vertes destinées à la randonnée. Nous parcourons la côte, grâce à la carte de Bretagne. Elle est visible dans la pochette étanche de la sacoche avant, sur l’un des vélo, dans le but de protéger la carte des éventuelles intempéries. Un téléphone portable disposant d’un GPS est également envisageable.

Organisation différents moments de la journée

Les repas

Chaque midi nous mangeons des sandwichs et le soir nous faisons cuire du riz, des pâtes, ou des lentilles, grâce à un réchaud en inox très léger qui fonctionne avec de l’essence. Nous faisons les courses le matin afin d’être opérationnels pendant la journée. Tous nos repas sont prévus légers à transporter et nous les conservons dans nos sacoches. Le matin, nous mangeons des flocons d’avoine avec du lait.
Pour ce qui est de l’eau, nous voyageons avec une poche réserve de 5 litres, très pratique.

La douche et toilettes

La douche : pour le camping sauvage, les filles et les garçons se séparent au moment de la douche. Les un.e.s se douchent pendant que les autres restent dans la tente. Nous nous douchons avec le strict minimum ! Avec l’eau des gourdes, sans savon, à poil dans la nature ! Sans se juger, sans se regarder. Il faut quand même être et se mettre à l’aise, c’est là le but de ce voyage. En ce qui concerne le brossage de dents, c’ est comme la douche, il faut s’y faire ! Pas besoin de beaucoup d’eau. Et pour les grosses commissions dans la nature tout en restant écolo, usez de peu de papier toilette et le tour est joué.

Le camping sauvage

Nous décidons un jour, de dormir dans un lieu sauvage, un champ privé. Le camping sauvage s’est très bien passé grâce à Tim qui a creusé des tranchées lorsque la tente prenait l’eau alors qu’il y avait énormément de pluie. Le matin, nous avons tous les quatre mis des sacs poubelles autour de nous afin de ne pas se mouiller à cause de la forte pluie et de se protéger de la boue environnante. Le lendemain, nous sommes ensuite passés dans un camping municipal afin de laver la tente dans un lavabo.

En résumé

S’initier ou partir en randonnée à vélo c’est partir à la découverte de soi ! Certes, il y a eu des petites disputes que nous avons eu à gérer, nous avons subi les intempéries etc… Mais voyager à vélo, c’est aussi plein de petites surprises et de petits plaisirs ! Je pense notamment au café du matin, bien agréable à déguster, mais aussi les cartes postales, les musées, les photos, et surtout la fête de la crêpe à Tregastel !

Retrouvez les photos du voyage ici : Photos du voyage

Elisa B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *